Arsenal Guns - Magasin de nantes - Aire de jeux outdoor/indoor - COLT 1911 RAIL GUN BITON - 180531

COLT 1911 RAIL GUN BITON

COLT 1911 RAIL GUN BITON(ref: 180531)

Marque:  CYBERGUN

Type:  GBB CO2

Blowback:  Oui

Matière:  Métal

Hop-up:  Oui - Fixe

Couleur:  ARGENT

Poids:  895g

Longueur:  220mm

Canon interne:  NC

Puissance:  345FPS

Mode de tir:  Coup par coup

Capacité chargeur:  17 BILLES

Billes conseillées:  0.25g

Disponible

119,00 €



Paiement en 3 fois à partir de 100€

Payement en
3X
3 Mensualités de
39,67 €
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
  Voir votre panier
Description

Historique:

Le M1911 (aussi appelé Colt Government ou Colt 45) a été le pistolet des Forces armées des États-Unis pendant 74 ans, de 1911 à 1985. Les modèles civils et la plupart des modèles livrés aux forces américaines étaient fabriqués par la Colt's Patent Fire Arms Manufacturing Company, Hartford, Connecticut.

Conçu par John Moses Browning, le pistolet est adopté le 28 mars 1911 par l'US Ordnance Department (en) et commence à être fabriqué le 28 décembre.

Le Model M1911 était l'arme d'ordonnance de l'armée américaine pendant la Première Guerre mondiale, il est alors fabriqué par la Colt's Patent Fire Arms Manufacturing Company, la Remington-UMC, la Springfield Armory et la North American Arms Company.

Particulièrement robuste et fiable dès sa première version, il est modernisé en 1926, devenant le M1911A1.

À la Seconde Guerre mondiale, les fabricants du modèle M1911A1 sont, à côté de Colt's, la Singer Manufacturing Company, la Union Switch & Signal Company, la Remington Rand Inc. et la Ithaca Gun Company Inc. L'Argentine fut le premier utilisateur étranger du M1911A1 sous la forme du Colt 1927.

Les différences entre les M1911 et 1911A1 concernent entre autres la forme du marteau (chien, qui a été simplifié), un fraisage sur la carcasse à l'arrière du pontet pour faciliter l'accès de l'index à la détente (dans ce même but, la détente a été raccourcie), le logement du ressort du marteau a été bombé et quadrillé voire strié (pour permettre un tir plus instinctif car certaines personnes dans cet exercice tiraient trop bas), le guidon a été grossi et muni d'une face arrière inclinée, les plaquettes de crosse ont été simplifiées et remplacées par du plastique (d'origine en bois), le bronzage a été remplacé par une parkérisation (phosphatage), le « beaver tail » (sécurité arrière en « queue de castor ») a été allongé pour éviter aux tireurs (toujours ceux munis de grandes mains) de se faire coincer la peau entre cette pièce et le chien. La plupart de ces modifications ont été apportées surtout pour des besoins de rentabilité qu'une grande production d'armes de guerre exige. Un 1911 est aujourd'hui une pièce de collection rare d'une fabrication beaucoup plus soignée.

Colt, malgré une forte demande militaire, n'accorda que deux licences de fabrication. Ainsi, pour le compte de la Norvège, la Fabrique d'armes de Kongsberg produisit le M1911 sous une forme légèrement modifiée (arrêtoir de culasse coudé pour le tir avec gants) devenu le Kongsberg M1914 Auto Pistol cal 11,25 mm (diamètre pris au plat des rayures). Ce M1914 sera produit sous contrainte pour la Wehrmacht entre 1940 et 1945. De même, la FMAP (Fabrique militaire d'armes portatives) de Rosario produisit le M1927A1 (M1911A1) cal. 11,25 mm après 1945 pour armer les policiers et militaires argentins. De nombreux fabricants espagnols (Llama Gabilondo y Cia SA, Star) réalisèrent des copies simplifiées des M1911 et M1911A1, absorbées principalement par l'Amérique latine.

L'arme originale est exclusivement chambrée en .45 ACP, une munition de fort calibre (11,43 mm), et fonctionne en simple action. La munition qu'elle emploie est une balle de gros calibre lourde et lente qui développe un recul important pour une énergie de 49 kgm (477 joules) pour le chargement militaire standard mais en limitant la capacité de l'arme à 8 coups (une cartouche dans la chambre, 7 dans le magasin). Le .45ACP et le Colt M1911 constituent toujours une tradition américaine qui a de fervents supporters en Amérique du Nord. Il est encore aujourd'hui considéré par beaucoup de tireurs, de représentants des forces de l'ordre et de militaires des forces spéciales comme le meilleur pistolet semi-automatique disponible.

À la fin des années 1920, Colt chambre son pistolet aussi en .38 Super Auto (9 mm) avec un magasin de 9 coups. Ces armes sont très prisées en Amérique du Nord, le Colt 38 Super Auto équipant longtemps la police mexicaine, ainsi que des polices d'Amérique du Sud.

L'adoption en 1985 du M9 chambré en 9 mm Parabellum en remplacement du Colt 1911 a donné lieu à de nombreuses querelles de chapelle. Très répandu sur le marché civil américain, il connaît un grand nombre de clones et de versions « customs » comme le P14-45 ou le Coonan .357 Magnum.

En 1991, pour célébrer les 80 ans du Colt M1911, Colt a produit le M1991A1. Pour cette nouvelle série, la firme de Hartford (Connecticut) a décidé de faire démarrer les numéros de série là où elle les avait arrêtés lorsqu'elle mit fin à la production militaire du M1911A1.

Encore très largement répandu au sein de la police ou des unités spéciales et plus encore sur le marché civil, le Colt 1911 a dépassé sans difficulté le siècle d'existence. Depuis l’expiration des brevets, le Colt M1911 est copié par de nombreux fabricants aux États-Unis et partout dans le monde.

C'est une arme idéale en milieu hostile, ne s'enrayant jamais et fonctionnant même plein d'eau grâce à sa faible charge au cm².